Comment utiliser correctement le Nutri-Score ?


Comment utiliser correctement le Nutri-Score ?

Rayons d'un supermarché / étagères en bois / aliments / produits alimentaires

Le Nutri-Score est un système de notation des valeurs nutritionnelles des aliments transformés que l’on peut retrouver sur les emballages. Les aliments se voient attribuer une note allant de « A » à « E » en fonction de leurs apports énergétiques et de leurs teneurs en nutriments qui sont à privilégier (protéines et fibres) ou à limiter (sucre, acides gras saturés et sel) selon le Nutri-Score. Les aliments notés « A » devraient donc être privilégiés par rapport aux aliments notés « E ».

Mais qu’en est-il réellement ? Peut-on entièrement se fier au Nutri-Score ? Y a t-il une meilleure façon de l’utiliser ? Retrouvez les réponses à ces questions dans cet article !

Tout d’abord, il faut savoir que le Nutri-Score ne note que les aliments transformés. Il ne note pas les aliments bruts : fruits, légumes, viandes, œufs, poissons, laits, légumes secs, céréales brutes, oléagineux…

Les aliments transformés sont notés sur une échelle de « A », qui est la meilleure note, à « E », qui est la moins bonne note, selon leurs valeurs nutritionnelles.

Plus un aliment sera riche en protéines, en fibres, et sera peu énergétique (c’est-à-dire faible en calories), mieux il sera noté. À l’inverse, plus il sera riche en acides gras saturés, en sucre, en sel, et énergétique (c’est-à-dire riche en calories), moins bien il sera noté.

Nutri-Score / Nutriscore / notation / aliments / emballage / A / B / C / D / E
Nutri-Score

Il est important que garder en tête qu’aucun de ces nutriments n’est à classer dans une catégorie de « bon » ou de « mauvais » car ils ont chacun leurs aspects positifs et négatifs. Comme toujours, il s’agit de préconiser un juste équilibre dans leur consommation de façon à respecter les apports recommandés.

Les acides gras saturés, le sel, et le sucre ne posent aucun problème quand ils sont consommés avec modération et sont même utiles. Cependant, lorsqu’ils sont en excès, ils favorisent les maladies cardio-vasculaires ainsi que le diabète dans le cas du sucre.
Les protéines et les fibres sont indispensables à bien des niveaux pour rester en bonne santé. Et pourtant, leur excès peut-être difficile à gérer pour les reins lorsqu’il s’agit de protéines et néfaste pour la santé intestinale dans le cas des fibres.

Cependant, en observant la population dans sa globalité, nous avons tendance à manquer de protéines et de fibres, tandis que les excès d’acides gras saturés, de sucre et de sel provenant d’aliments transformés sont plutôt courants. De même, la limitation des aliments très énergétiques à pour but de limiter le surplus énergétique qui favorise le surpoids et l’obésité, une pathologie dont la prévalence ne fait qu’augmenter et qui augmente elle-même les risques de maladies cardio-vasculaires et de diabète.
Ce système de notation est donc à priori intéressant pour veiller à la santé du grand public visé par le Nutri-Score.


Venons en aux points faibles du Nutri-Score, ceux qui expliquent qu’il soit sous le feu des critiques depuis quelques temps. Comme vous l’avez sans doute remarqué, le Nutri-Score prend en compte les valeurs nutritionnelles de l’aliment, mais il ne prend pas en compte la qualité des ingrédients, les transformations qu’ils subissent, et la présence d’additifs.

Ainsi, on peut retrouver un Coca Zéro et des burgers de chez Mcdonald’s notés Nutri-Score « B », ou encore des pains de mie ultra-transformés notés Nutri-Score « A ». Autrement dit, des aliments industriels et ultra-transformés dont les effets néfastes sur la santé sont prouvés peuvent bénéficier d’une excellente note, au détriment d’aliments plus sains et traditionnels qui seront peut-être plus riches mais plus bénéfiques pour la santé globale des consommateurs.

Au final, le Nutri-Score peut éloigner les consommateurs d’aliments de qualité au profit d’aliments industriels et ultra-transformés.

Le Nutri-Score ne doit pas substituer aux recommandations nationales

Dans un premier temps, le Nutri-Score ne doit pas substituer aux recommandations nationales qui sont de privilégier le fait-maison et de limiter les aliments ultra-transformés, ainsi qu’aux recommandations sur les fréquences de consommation des aliments et sur les aliments à privilégier malgré leur Nutri-Score.
Par exemple, il est recommandé de consommer de l’huile d’olive, de colza ou de noix en quantité modérée aux repas principaux, et le fait que ces huiles ne bénéficient pas d’une bonne note au Nutri-Score ne doit pas substituer à ces recommandations. En effet, ces huiles sont très énergétiques, d’où leur mauvaise notation, mais elles sont pleines de bienfaits pour la santé cardio-vasculaire lorsqu’elles sont consommées modérément.

Le Nutri-Score classe les aliments selon leurs valeurs nutritionnelles, en aucun cas il ne donne d’informations sur leur qualité

Il est important de comprendre que la note de « D » ou « E » ne signifie pas que l’aliment est malsain ou à bannir. Cela signifie simplement que cet aliment sera à consommer avec plus de modération du fait de sa composition en nutriments à limiter ou de sa valeur énergétique élevée.
Par exemple, un fromage peut être d’excellente qualité au niveau de ses ingrédients et apporter de nombreux bienfaits pour la santé grâce à sa teneur en protéines qualitatives, en calcium et en probiotiques. Pourtant, il sera noté « D » car il est vrai que cet aliment est très énergétique et qu’il contient des quantités considérables d’acides gras saturés et de sel. C’est donc un aliment de qualité aux multiples bienfaits mais à consommer avec modération pour sa santé.

De même, un aliment noté « A » ou « B » n’est pas forcément sain. Nous l’avons bien vu avec les exemples précédemment cités : burgers de chez Mcdonald’s, Coca Zéro, pains de mie ultra-transformés, ou encore céréales du petit-déjeuner ultra-transformés… Ces aliments sont très peu qualitatifs au niveau de leurs ingrédients qui peuvent même être néfastes et ils sont peu rassasiants, ce qui favorise leur consommation excessive. Pourtant, leurs valeurs nutritionnelles leur permet d’être bien classés par le Nutri-Score.

Vérifiez toujours la liste d’ingrédients de l’aliment pour vous assurer que vous avez affaire à un aliment de qualité

La qualité des aliments faisant partie de notre alimentation étant primordiale, vérifiez toujours la liste des ingrédients en priorité. Cette liste doit être composée d’ingrédients qualitatifs que vous pourriez retrouver dans vos placards.

Une fois que vous êtes assuré d’avoir affaire à des aliments de qualité, vous pourrez ensuite comparer leurs valeurs nutritionnelles grâce au Nutri-Score lorsque celui-ci est indiqué pour savoir lequel sera à privilégier par rapport à l’autre, toujours en gardant en tête que celui possédant la moins bonne note ne sera pas forcément à bannir mais juste à consommer avec plus de modération.

Comparez toujours des aliments similaires

Bien-sûr, il est complètement inutile de comparer entre eux des aliments qui n’ont rien à voir ensemble.
Par exemple, comparer un jus de fruit avec un soda n’a pas de sens. En effet, les sodas et les jus de fruits n’ont pas du tout les mêmes intérêts nutritionnels. Certes, le jus de fruit contiendra des quantités de sucre similaires aux sodas et aura donc un Nutri-Score similaire, mais il s’agit de sucre accompagné de vitamines et d’un peu de fibres si l’on choisit de garder la pulpe contrairement aux sodas dont on ne peut tirer aucun bénéfice sur le plan nutritionnel.

En revanche, comparer différents jus de fruits ensembles de façon à choisir le moins sucré et le plus riche en fibres grâce au Nutri-Score peut être intéressant.


Un avis sur « Comment utiliser correctement le Nutri-Score ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s